Section:
Normale primaire
Codification:
MLFP2
Maitrise orale et écrite de la langue française
Enseignants:

Volume horaire:
45
Pondération:
60
Activité obligatoiore:
Oui
Année académique:
2017-2018

Place de l'activité d'apprentissage dans le programme
Articulation avec d'autres activités d'apprentissage
Activités d'apprentissage supports + acquis d'apprentissage préalables requis

    Maitrise courante de l'expression française orale et écrite et des compétences telles que définies pour la première année.

Activités d'apprentissage complémentaires

    La maitrise de la langue, de par l'approfondissement de la langue orale, écrite et gestuelle, sert fondamentalement l'intérêt de toutes les autres disciplines.

Acquis d'apprentissage spécifiques sanctionnés par l'évaluation

Maitriser la langue orale et écrite, tant du point de vue normatif que descriptif.
Utiliser la complémentarité du langage verbal et du non verbal.
Présenter par écrit et oralement un ouvrage d’un point de vue pédagogique.
Respecter un cadre déontologique, adopter une démarche éthique (dans une perspective démocratique et de responsabilité), agir comme acteur social et culturel, entretenir un rapport critique avec le savoir scientifique via le programme de lecture hebdomadaire.
Donner le gout de lire au sens le plus vaste de La Bibliothèque idéale (littéraire, scientifique, pédagogique, etc.)
Adopter une attitude de recherche et de curiosité intellectuelle grâce à Joseph del Hoyo : « (...) you cannot love what you do not know. If a bird goes extinct before anyone has ever photographed it, or written about it, you do not really care. But once you have seen how beautiful and fascinating it is, you do care. ».
Mettre en question ses connaissances et ses pratiques grâce à Socrate : « La seule chose que je sais, c’est que je ne sais rien... »
Choisir des approches didactiques variées, pluridisciplinaires et appropriées au développement des compétences visées dans le programme de formation grâce à Kofi Yamyame : « Plus tu rencontres d’hommes, plus tu deviens humain ».
Créer et développer un environnement propre à stimuler les interactions sociales et le partage d’expériences communes où chacun se sent accepté via le voyage à Paris, le stage d’expression, la présentation orale et pédagogique d’un livre.

Contenu

Lire, écrire, parler, écouter.

Méthodes d'enseignement-apprentissage mises en oeuvre

Bloc 1
Maitrise : « Perfection digne d’un maitre dans la technique. » (Le Grand Robert)
Amener par la pratique, les étudiants à perfectionner avec habileté les compétences acquises en première année, dans le cadre du cours de maitrise de la langue orale et écrite, en relation avec le P.I., les préoccupations de la formation actuelle ou professionnelle. Préparation à la communication efficace écrite et orale : le Travail de fin d’études.
Contenus liés à ces compétences
a. Savoir écrire : pratiquer l’écriture de manière quotidienne, entre autres, de textes argumentatifs – le clou du spectacle -, explicatifs, descriptifs, narratifs. Les exigences à améliorer sont le langage concret, simple, précis, clair, structuré, le sens du détail, la présentation matérielle, la concision, le sens de la nuance. Ce sont aussi le choix des mots, la ponctuation, l’orthographe. L’attention sera attirée sur le T.F.E, genre de texte et ses caractéristiques : la citation, le titre, les notes en bas de page, les annexes, la bibliographie, l’introduction, la conclusion, etc.
b. Savoir lire : être capable de distinguer la bonne littérature au sens le plus large : découverte de La Bibliothèque idéale, du catalogue de la Pléiade, chez Gallimard. Lecture du programme imposé : se référer aux consignes données au cours.
c. Savoir écouter : écouter est un art utile dans l’élaboration d’un travail de fin d’études : considérations sur l’interview, la conférence, etc.
d. Savoir parler : progression proposée à travers le non verbal (le corps, les gestes, le visage, le regard, les facteurs ambiants), à travers le verbal (la voix, être écouté, être compris). Préparation à la présentation orale du T.F.E.
Méthodes d’enseignement, d’apprentissage :
participation active de l’étudiant aux exercices proposés par l’enseignement ou réalisés de sa propre initiative, examen écrit .

STAGE D’EXPRESSION et/ou CLASSES LECTURE

Maitrise : « Perfection digne d’un maitre dans la technique.» (Le Grand Robert)
Amener par la pratique, les étudiants à perfectionner avec habilité les compétences acquises en première année et deuxième année, dans le cadre du cours de maitrise de la langue orale, en relation avec les préoccupations de la formation actuelle ou professionnelle.

Contenus liés à ces compétences
Renforcer la confiance en soi ;
Etre capable d’exprimer ses sentiments ;
Révéler l’aptitude à établir des solidarités en dépassant la peur du regard de l’autre ;
Développer un savoir-être à travers des techniques théâtrales, verbales ou non verbales ;
Se sentir plus à l’aise dans l’expression et la communication.

Méthodes d’enseignement, d’apprentissage : participation active de l’étudiant aux techniques présentées lors d’un stage pris en charge par les formateurs du Service de la Culture et de la Province de Namur.

Bloc 2
15H00 – Descriptif de cours

Compétences développées
« Enseigner, ce n’est pas inculquer à une âme des idées figées et sans vie, mais l’ensemencer de telle sorte que la moisson qui lèvera en elle, ensemence à son tour d’autres âmes impérissablement. » (PLATON, Phèdre.)

1 . Communiquer de manière adéquate dans la langue d’enseignement dans les divers contextes liés à la profession.
1.1. Maitriser la langue orale et écrite, tant du point de vue normatif que descriptif.
Grâce à André Hella : le résumé.
Grâce à Pierre Gauthy : les points sur les « i « et les « j ».
Grâce à Cousteau et Paccalet : la comparaison.
Grâce à Karl von Frisch : expliquer.
Grâce à Maurice Garçon : analyse d’une plaidoirie d’assises en relation avec l’étude approfondie de l’argumentation (2e partie).
1.2. Utiliser la complémentarité du langage verbal et du non verbal.
Grâce à Annick Oger Stephaninck et la lecture publique.
Grâce à Christian Salmon : le storytelling.
1.3. Adapter ses interventions orales et/ou écrites aux différentes situations.
Grâce à Alexandre et Lefour : le C.V. et la lettre de présentation.

2. Respecter un cadre déontologique et adopter une démarche éthique dans une perspective démocratique et de responsabilité.
2.1 Mesurer les enjeux éthiques liés à la pratique professionnelle.
2.2 . Mettre en oeuvre les textes légaux et les documents de référence.
Grâce au Ministère de l’Education : L’arrêté du 28.12.1976 sur les tolérances grammaticales et orthographiques.
Grâce au Ministère de la Communauté française : Les sept règles pour nous simplifier l’orthographe.
2.3 S’inscrire dans le cadre déontologique de la profession.
Grâce à Socrate et la vertu vraie. L’interactivité, aussi.
2.4. Mettre en place des pratiques concrètes de citoyenneté.
Grâce à Cyrulnic et la prévention du suicide des enfants.
2.5. Collaborer à la réalisation d’actions de partenariat engagées entre l’établissement et son environnement économique, social et culturel.
Grâce à Hergé et le Musée Tintin.

3. Agir comme acteur social et culturel au sein de la société.
3.1. Se montrer conscient des valeurs multiples qui traversent l’école ainsi que des enjeux anthropologiques sociaux et éthiques.
Grâce à Comte-Sponville et la grille de l’excellence humaine.

3.2. S’impliquer en professionnel capable d’analyser et de dépasser ses réactions spontanées, ses préjugés, ses émotions.
Grâce à Kim Duc et la petite fille de la photo.
Grâce à Verdi : la Traviata et le père d’Alfredo.
3.3. Mettre en oeuvre en équipe des projets et des dispositifs pédagogiques.
Grâce à Marie Henry : le C.D. de la classe, des chansons qui changent une vie.

4. Entretenir un rapport critique et autonome avec le savoir scientifique et oser innover.
4.1. Adopter une attitude de recherche et de curiosité intellectuelle.
Grâce à Joseph del Hoyo dans The handbook of the birds of the world : « (...) you cannot love what you do not know. If a bird goes extinct before anyone has ever photographed it, or written about it, you do not really care. But once you have seen how beautiful and fascinating it is, you do care ».
4.2. Participer à des groupes ou des réseaux de recherche pour enrichir sa pratique professionnelle.
Grâce à Hitchcock : soutenir l’intérêt dans une communication.
4.3. Mettre en question ses connaissances et ses pratiques.
Grâce à Socrate : « La seule chose que je sais, c’est que je ne sais rien... »
4.4. Actualiser ses connaissances et ajuster, transformer ses pratiques.
Grâce au Ministère de la Communauté française : Les sept règles pour nous simplifier l’orthographe.
4.5. Apprécier la qualité des documents pédagogiques (manuels scolaires, livres...)
Grâce à Paul Robert et Paul Imbs : Le Petit Robert et le T.L.F.

5. Développer une expertise dans les contenus enseignés et dans la méthodologie.
5.1. Entretenir une culture générale importante afin d’éveiller les élèves au monde.
Grâce à Nelson Mandela et les autres auteurs au programme de lecture.
5.2. S’approprier les contenus, concepts, notions, démarches et méthodes.
5.3. Etablir des liens entre les différents savoirs pour construire une action réfléchie.
Grâce à Nelson Mandela et les autres auteurs au programme de lecture.

6. Concevoir, conduire, réguler et évaluer des situations d’apprentissage qui visent le développement de chaque élève dans toutes ses dimensions.
6.1 Planifier l’action pédagogique en articulant les compétences, les besoins des élèves et les moyens didactiques.
Grâce à Porquet : l’Assimil de l’orthographe.
6.2. Choisir des approches didactiques variées, pluridisciplinaires et appropriées au développement des compétences visées dans le programme de formation.
Grâce à Kofi Yamyame : « Plus tu rencontres d’hommes, plus tu deviens humain ».
Grâce à Bernard Pivot : lire et donner le gout de lire, au sens le plus vaste de La Bibliothèque idéale (littéraire, scientifique, pédagogique, etc.)
6.3. Créer des conditions d’apprentissage pour que chaque élève s’engage dans des tâches et des projets signifiants.
Grâce à Albert Camus et Bernard Moitessier : « Comment sauver son âme ».
6.4. Mobiliser l’ensemble des savoirs méthodologiques, pédagogiques, psychologiques.
6.5. Repérer les forces et les difficultés de l’élève pour adapter l’enseignement et favoriser la progression des apprentissages.
L’interrogation de janvier en maitrise de la langue. Les remédiations, aussi.
6.6. Concevoir des dispositifs d’évaluation pertinents, variés et adaptés au différents moments de l’apprentissage.
Grâce aux étudiants et leur interrogation hebdomadaire sur l’Assimil.
Les remédiations, aussi.

7. Créer et développer un environnement propre à stimuler les interactions sociales et le partage d’expériences communes où chacun se sent accepté.
7.1. Avoir confiance en soi ; 7.2. Oser, se féliciter, dédramatiser, etc ; 7.3 Ramasser ses ailes.
Grâce au Frère Anselme et la devise de Grothius.

Contenus du cours
Maitrise : « Perfection digne d’un maitre dans la technique. » (Le Grand Robert.)
Amener par la pratique, les étudiants à perfectionner avec habileté les compétences acquises en première année et en deuxième année, dans le cadre du cours de maitrise de la langue écrite et orale, en relation avec le P.I. et les préoccupations de la formation actuelle ou professionnelle.
Savoir-lire, savoir-écrire, savoir-parler, savoir-écouter. Ces quatre composantes sont améliorées par l’activité d’écriture, l’étude du syllabus et de l’orthographe comme un système.
Le programme décrit ci-dessus sera adapté en fonction des circonstances.

Ouvrages de référence
PORQUET (A.), L’orthographe sans peine, Assimil, 1987.
Autres références bibliographiques citées dans le syllabus.
Modalités d’évaluation : Pour bénéficier de l’octroi de la réussite, il faudra obtenir au moins 50 %. Il sera judicieux de réussir chacune des trois grandes parties de la matière : l’activité d’écriture avec 100% de formes correctes, la dictée Assimil et l’acquisition des connaissances exposées dans le syllabus et dans le programme individualisé de lecture.

Modalités d'évaluation de l'activité d'apprentissagee
Septembre - Janvier
TravauxCfr infra description.
InterrosCfr infra description.
ExamensCfr infra description.
SupervisionCfr infra description.
AutresCfr infra description.

Pondération en % par rapport au total de l’activité d’apprentissage ou de l’UE si l’évaluation est intégrée.

Description éventuelle

    Modalités d’évaluation :
    Pour bénéficier de l’'octroi de la réussite, il faudra obtenir au moins 50 %.
    L'’excellence de l’'orthographe est un objectif prioritaire et déterminant avant tous les autres pour la réussite de l’'étudiant. La mauvaise orthographe justifie, à elle seule, l'échec : en deuxième, il faut obtenir plus de 99 % de formes correctes. Autrement, chaque partie de la matière sera valorisée également au moment de l'examen : l'étude de la grammaire, de l'argumentation, du syllabus, du texte à mémoriser, de l'Assimil de l'orthographe, de l'orthographe de l'activité d'écriture, du programme lecture, etc. A parts égales, si la pédagogie mise en place et vécue concrètement dans la classe rend cela possible.
    L'étudiant qui ne lit pas régulièrement les ouvrages du programme proposé, se voit imposer une lecture en deuxième session. ..

    EXEMPLES DE QUESTIONS :
    Etude du syllabus

    Lecture
    Le Monde.
    La bibliothèque idéale, choix et photocopie de tes trois thèmes préférés.
    COMES, Silence.
    Se référer au programme de lecture ainsi qu’aux consignes données au cours. La mauvaise volonté sera pénalisée...

    Récitation
    LA FONTAINE, Le meunier, son fils et l’âne : récitation.
    Rédaction
    Activité d’écriture “A la manière de” sur un type de texte proposé.
    A la manière de Ponge (pp.158 à 161), description d’un objet. Apporter la description et l’objet, à l’oral.
    Inventer l’énoncé de trois sujets originaux de rédaction (p.169).
    Les carnets, activité quotidienne d’écriture.
    Parler
    Choisis une oeuvre d’art, dont tu raconteras l’histoire (pp. 171 et 172).
    Sélectionne dans Le petit Robert, le mot que tu préfères. Photocopie-le. Quelle activité pédagogique pourrais-tu proposer à partir de cette photocopie? Explique pourquoi on peut prétendre que ce volume comprend huit dictionnaires différents. Quelle est la nouveauté et la supériorité de ce dictionnaire sur tous les autres?
    Evoque, en une seule phrase, l’existence entière d’un être cher disparu (p. 225).
    Quelle relation établir entre Socrate et le métier d’instituteur (pp. 254 à 251)?
    Commente, à partir d’un extrait audio-visuel qui te sera proposé, les qualités et défauts d’une présentation orale (pp. 236 et 237).

Ressources
Sources et référence

    Cfr références en bas de pages dans le syllabus.

 Retour