Section:
Normale primaire
Codification:
MATP2
Mathématique
Enseignants:

Volume horaire:
75
Pondération:
100
Activité obligatoiore:
Oui
Année académique:
2017-2018

Place de l'activité d'apprentissage dans le programme
Articulation avec d'autres activités d'apprentissage
Activités d'apprentissage supports + acquis d'apprentissage préalables requis

    Prérequis :
    - Connaissance minimale de la matière de mathématique de primaire
    Ouvrages de référence : « Les mathématique à l’école primaire » de X. Rogiers, Tomes 1 et 2, aux éditions De Boeck
    - Connaissance du cours de mathématique du bloc1
    Support de cours : syllabus des blocs 1 et 2

Activités d'apprentissage complémentaires

    Quelques liens sont faits avec le cours d’histoire (début de l’écriture, chiffres romains, …) et avec le cours d’éveil (lors de l’élaboration des graphiques)
    Lien avec les stages :
    Les matières sont chaque fois remises dans un contexte de classes primaires.
    Plusieurs exemples de leçons à donner à l’école primaire sont travaillés au cours.

Acquis d'apprentissage spécifiques sanctionnés par l'évaluation

- utiliser les notions abordées au cours dans des diverses situations
- s'exprimer correctement à propos de ces notions
- analyser des activités proposées en classe primaire mettant en jeu ces notions
- d'utiliser le matériel didactique adéquat, la démarche didactique adéquate pour aider un enfant en difficulté pour les notions abordées au cours

Contenu

La numération
Travailler la numération de diverses manières au cycle 5-8 ans.
Travailler la numération des grands nombres en faisant notamment des liens avec l’histoire.
Découvrir et analyser différents matériels permettant de représenter concrètement les nombres.
Travailler les nombre à virgule, en lien avec les grandeurs et différents matériels de numération (géométrique, fagot).
Construction des abaques des nombres par divers moyens et supports.
Travailler à partir de divers matériel d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs.
Travailler la méthodologie du calcul écrit.
Travail de notre numération orale.
Travail de diverses techniques de calculs mentaux liées à la numération.
Contruire la bande numérique jusqu’à 104,… et la transformer en tableau des 100 premiers nombres.
Etude du nombre en deuxième primaire.
Travailler les tables de multiplications.
Construire les représentations graphiques.
Travailler certains principes de calculs mentaux liés aux graphes fléchés.
Travailler la proportionnalité directe et inverse.



Calcul sur les nombres :
Mettre à la disposition des étudiants des outils méthodologiques qui visent :
1° à construire le système de numération avec les enfants de la première à la sixième primaire.
2° à aborder avec les enfants des problèmes plus spécifiques liés à une compréhension en profondeur du système de numération:
• Arriver à construire divers matériels simples, peu coûteux, qui permettent de représenter les nombres (même très grands) de manière concrète… Ces matériels seront un tremplin vers le savoir calculer
• travail de notre numération orale…Débusquons les nombreux illogismes en-dessous de 100, comprenons la logique des classes dans les grands nombres
• les calculs mentaux avec emprunt ou ajout d’une dizaine, d’une centaine, d’un millier, ...(ex. : 65 - 27 = ...)
• le passage à la dizaine, la centaine, au millier, etc. ...
• les 4 opérations en calcul écrit.
• les nombres à virgule,
• la construction de l’abaque aux cycles 5-10, et de l’abaque des grands nombres au cycle 10-12
...
Grandeurs,traitement de données et lien logiques :
Résolution de problème
Par graphe sagittal (relations composées et réciproques) en lieu et place de l’outil « équation »
Problème de proportionnalité :
C’est quoi ?
Comment ça fonctionne? (par transformation et combinaison de grandeur, par utilistion de graphe cartésien, par utilisation du rapport (proportionnalité directe) ou nproduit (proportionnalité inverse) constant
A quelles conditions ?
Comment structurer au cycle 5-8, au cycle 8-10, au cycle 10-12
Représentation graphique (graphe sagittal, histogramme, diagramme cartésien (continu, en escallier,…))
Adéquation entre représentation graphique et situation particulière
Condition de réalisation de tel ou tel graphique
Réalisation proprement dite

Méthodes d'enseignement-apprentissage mises en oeuvre

Apprentissage par situation-problèmes et défis
Manipulation de matériel didactiques variés

Modalités d'évaluation de l'activité d'apprentissagee
Février - Juin
Le cours contient 2 parties dont la répartition des points est approximativement proportionnelle au nombre d'heures de cours : Calcul sur les nombres (Système de numération) : +- 65% de la note (évaluation en juin et en septembre) (1) Grandeurs et liens logiques (Relation): +- 35% de la note (évaluation en juin et en septembre) (2) En juin,un examen oral sert à lever le doute de l'enseignant sur la compréhension de certaines notions par l’étudiant. C'est pourquoi, un résultat à l’examen écrit de moins de 40% ne donne pas lieu à cet examen oral. L'examen oral porte alors sur ces notions. En septembre, seul l'examen écrit est organisé, suivant la même répartition des points. Si l’étudiant n’a pas obtenu, ni en 1NP, ni en 2NP 90% des points à l’examen certificatif de fin d’étude primaire (partie mathématique),la note finale sera pondérée par ce test. La note finale sera pondérée de la manière suivante : Soit x, le pourcentage obtenu à l’examen certificatif de fin d’étude primaire. Note finale = [note (1) + (2) ] x [x + (100-x) : 2]

Pondération en % par rapport au total de l’activité d’apprentissage ou de l’UE si l’évaluation est intégrée.

Description éventuelle

    Le cours contient 2 parties dont la répartition des points est approximativement proportionnelle au nombre d'heures de cours :
    Calcul sur les nombres (Système de numération) : +- 65% de la note (évaluation en juin et en septembre) (1)
    Grandeurs et liens logiques (Relation): +- 35% de la note (évaluation en juin et en septembre) (2)

    En juin,un examen oral sert à lever le doute de l'enseignant sur la compréhension de certaines notions par l’étudiant. C'est pourquoi, un résultat à l’examen écrit de moins de 40% ne donne pas lieu à cet examen oral. L'examen oral porte alors sur ces notions.
    En septembre, seul l'examen écrit est organisé, suivant la même répartition des points.

    Si l’étudiant n’a pas obtenu, ni en 1NP, ni en 2NP 90% des points à l’examen certificatif de fin d’étude primaire (partie mathématique),la note finale sera pondérée par ce test.
    La note finale sera pondérée de la manière suivante :
    Soit x, le pourcentage obtenu à l’examen certificatif de fin d’étude primaire.
    Note finale = [note (1) + (2) ] x [x + (100-x) : 2]

Ressources
Autres supports

    livre "Elucider la numération pour mieux calculer" aux éditions de boeck, collection Math et Sens.
    livre "Mobiliser les opérations avec bon sens" aux éditions de boeck, collection Math et Sens.
    Beaucoup de matériels divers sont utilisés au cours, les étudiants sont évidemment libres de les reproduire pour s'exercer.

Sources et référence

    Syllabus fournis par le professeur

 Retour