Section: Normale secondaire - Sous-section sciences humaines : géographie, histoire et sciences sociales
Codification: MAISH
Maitrise orale et écrite de la langue française 1
Enseignant(s) :

Volume horaire : 30
Pondération : 60
Activité obligatoiore : Oui
Année académique : 2018-2019
Place de l'activité d'apprentissage dans le programme
Articulation avec d'autres activités d'apprentissage
  • Activités d'apprentissage supports + acquis d'apprentissage préalables requis

    Niveau de langue oral et écrit acquis à la fin de l'enseignement secondaire supérieur.

  • Activités d'apprentissage complémentaires

    Le cours de maitrise de la langue sert fondamentalement l'intérêt de toutes les autres disciplines.
    Le stage d'expression est organisé sous la responsabilité de Madame Cécile Hayez.

Acquis d'apprentissage spécifiques sanctionnés par l'évaluation

Au terme de l'apprentissage, l’étudiant sera capable :
- De communiquer de manière adéquate dans la langue d'enseignement en visant l'excellence dans la maitrise écrite de la langue française : 100 % de formes correctes dans un texte de trois cents mots, créé avec dictionnaire et grammaire.
- De structurer une activité d'écriture avec au moins 98 % de formes correctes, sans répétitions.
- D'identifier ses erreurs orthographiques, lexicales et grammaticales, et d'en justifier l'origine.
- De maitriser la terminologie grammaticale correcte et conforme aux différents réseaux d'enseignement ainsi que les règles générales d'accord des participes passés.
- Se construire un fichier orthographique personnel.

Contenu

Nombres d'heures : 45 heures dont 15 heures de stage d’expression. Ce dernier est organisé par Madame Cécile Hayez.

a. Savoir écrire : pratiquer l'écriture de manière hebdomadaire, entre autres, de fait divers, de récit de vie ou imaginaire, de récit sportif, de portrait, de description d'un lieu, d'un compte-rendu de visite, du résumé, de la présentation d'un livre, d'une oeuvre, d'un film, d'un objet, d'un message publicitaire, d'une affiche informative, d'une lettre de demande ou de remerciement, de recette, d'un règlement, d'un bulletin météo, de dialogue, d'un journal , du commentaire d'une image, d'un testament. Connaitre la grammaire française. Améliorer l’orthographe.
b. Savoir lire : effectuer une lecture publique devant un auditoire inconnu, dans un lieu choisi par l'étudiant. Lire les ouvrages proposés : prière de se référer au programme de lecture distribué au cours ainsi qu’aux consignes données.
c. Savoir parler : à l'occasion de présentations devant le groupe, soigner le débit, l'articulation, l'accent, le volume, les pauses, la gestualité, la gestion des tours de parole dans les classes.
d. Savoir écouter : réserver une attention particulière aux témoignages audio-visuels livrés à la classe ainsi qu'aux matières enseignées de manière interactive pendant les cours : étude des natures, des fonctions des mots, et des types de phrase. Code de terminologie grammaticale. Typologie des erreurs orthographiques de Nina Catach. Les règles générales d'accord du participe passé.

Participation active de l'étudiant aux exercices proposés par l'enseignant ou réalisés à sa propre initiative ainsi qu’au programme de lecture.
Méthodes d'enseignement-apprentissage mises en oeuvre

Participation active de l'étudiant aux exercices proposés par l'enseignant ou réalisés à sa propre initiative ainsi qu’au programme de lecture.

Modalités d'évaluation de l'activité d'apprentissagee
Septembre - JanvierFévrier - JuinSeconde Session
TravauxProgramme de lecture hebdomadaire : bonus ou lecture de vacances si la moitié au moins du programme lecture n'a pas été effectuée.
InterrosFormatives.
ExamensGrammaire : 50 %. Orthographe : 50 %.Cfr janvier.Cfr janvier et juin.

Pondération en % par rapport au total de l’activité d’apprentissage ou de l’UE si l’évaluation est intégrée.

Description éventuelle

    L’excellence de l’orthographe est un objectif prioritaire et déterminant avant tous les autres pour la réussite de l’étudiant.
    L'étude de la grammaire (natures, fonctions des mots, typologie des erreurs, terminologie, règles générales des participes passés, l'assiduité dans la lecture du programme proposé ainsi que la restitution d'un texte à mémoriser seront également valorisées si la mauvaise orthographe (inférieure ou égale à 97 % de formes correctes), à elle seule, n'a pas entrainé l'échec. A parts égales, si la pédagogie mise en place et vécue concrètement dans la classe rend cela possible.

Ressources
Sources et référence

    GREVISSE (M.) et GOOSSE (An.), Le bon usage, De Boeck, 2007.

 Imprimer   Retour